29 juin 2013

La parole est au poète grec

Pour quelques jours encore la Bibliothèque nationale de France (BNF) met à l'honneur Guy Debord. Trésor national pour les uns, spirale du vide pour les autres, cette exposition à la gloire de l'initiateur de l'Internationale situationniste a le mérite de nous rappeler une chose, une seule, essentielle : cette "société du spectacle" qu'il décrivait, nous y sommes les deux pieds dans la glaise médiatique. Il en est ainsi de Zahia, cette prostituée mineure de bas étage devenue égérie glamour grâce à la magie cynique de Karl Lagerfeld.... [Lire la suite]