Image2Nous devions assister à un énorme coup marketing; nous avons eu droit à une émeute.

Pour faire la promotion de son site de cash-back www.mailorama.fr, le groupe Rentabiliweb avait organisé ce samedi un évènement inédit sur le Champs de Mars : de jolies hôtesses devaient distribuer à des passants des billets de 5 à 50 euros. Waouh !

Mais quand l'heure fut venue, que les milliers de personnes amassées et réclameuses se bousculèrent, que la sécurité sentit la situation lui échapper, Rentabiliweb annula la distribution. Waouh !

Ni une, ni deux. Ceux qui étaient là, ceux-là même qui devaient devenir de joyeux clients internautes, ces gogos qui avaient cru que l'argent tombait du ciel se révoltèrent. Crièrent. Cassèrent. Waouh !

L'argent est comme l'anneau du célèbre roman de Tolkien. Comme le veau d'or du peuple juif. Comme... comme les errements de notre société. Nous croyons que notre bonheur est matériel. Qu'il se trouve dans la consommation effrénée. Qu'il apparaît dans le divertissement individuel. Qu'il se vit dans une sexualité étonnante dont Rentabiliweb fait, sans en faire la promo cette fois-ci, son beurre, sa crémière et la caisse de la crémière. Waouh !

Pour pouvoir satisfaire ces petites jouissances, nous ressentons le besoin de l'argent et de son soi-disant pouvoir. "Mon anneau", criait l'affreux Gollum... Et comme Gollum, nous sommes prêts à tout pour cela. Nous jouons au loto en espérant gagner un salaire sans travail; nous spéculons en nous fichant complètement de la crise que nous ferons subir aux autres; nous acceptons de vendre, fabriquer, échanger des produits que nous savons nuisibles mais peu importe. NRJ 12 suivait cette semaine une ado (majeure, je vous rassure) qui "rêvait" de devenir une star du X et qui, accompagnée de son petit copain, courait les castings. Waouh !

Mais ce qu'il y a de rageant dans tout cela, ce n'est pas tant l'émeute ou les mauvais rêves. La force de la tentation, c'est qu'elle tente... Non, ce qui est rageant, c'est qu'il y a une triste intelligensia qui trouve ça drôle ou qui s'en fiche. Waouh !

Il y a un Rentabiliweb qui fait des sites "réservés aux adultes" extrêmement douteux et distribue de l'argent comme un mafioso distribuerait de la drogue à ses accrocs de l'internet. Il y a une société Internet qui parce qu'elle est cotée et gagne de l'argent séduit des investisseurs aussi respectables que Bernard Arnault et Stéphane Courbit et même un administrateur comme Alain Madelin. Et que tout ce beau monde oublie de faire l'analyse immatérielle de son investissement. Waouh !

Il y a des médias qui ne trouvent de solution à leur marasme actuel que dans Secret Story, Tellement Vrai "je veux être une star du porno" ou l'Ile de la Tentation. En 2009, un média qui souhaite séduire les jeunes ne voient sa martingale que dans le côté obscure de la force tentatrice. Les grilles de programmes de NRJ 12 ou Virgin 17 sont à ce titre symptomatiques. Waouh !

Money for nothing? Certainement pas. Il y a un monde à bâtir, des talents à développer, des échanges à mener. On a l'habitude de dire que l'homme est guidé par l'argent, le pouvoir et le sexe. Cela parait négatif et pourtant, dans chacun des cas nous pourrions faire quelque chose de beau. L'argent en tant qu'investissement peut servir au développement du monde, de la société et donc de nous-mêmes; le pouvoir sage et humble peut conduire l'homme sur un chemin d'élevation; le sexe est le démarrage de la famille, le point d'ancrage de l'amour conjugal et peut être d'une communion entre deux êtres.

Ce message est-il impossible à entendre? Non. Dans une étude commandée par Lagardère Active à TNS Sofres, nous pouvons découvrir "ce que veulent les femmes de 20 à 29 ans". Et ô surprise, elles veulent être amoureuses et vivre mariées toute leur vie. Reste maintenant à les écouter.

Benoît XVI a raison de pousser les catholiques et toutes les âmes de bonne volonté à s'investir dans la politique, l'économie, les médias. Il y a un monde à changer. Cela va être dur mais après, seulement après, nous pourrons réellement exulter. WAOUH !